Traitements naturels - Labosp, recherche et développement de remèdes naturels à base de plantes
Le naturel notre passion ...
la science notre exigence
Tous les produits Labosp Tous les produits Easynutrition Anti-oxydant Anti-âge Apaiser... Articulation, souplesse Bouche, Dents, Haleine Cardiovasculaire Cheveux, peau et ongles Circulation Comportement Confort urinaire Croissance Digestion Dépendances Détox En promo... Environnement Equilibre Femme Fluidité esprit zen Forme et énergie Gluten Homme Immunité Minceur Mémoire et concentration Nouveautés Nutrition supplémentation Ossature Respiratoire Santé Sexualité Soulager Sport Stress, nervosité & sommeil Transit Troubles menstruels Vision

Trier ses déchets: un geste humain

Trier ses déchets: un geste humain A lire aussi...

Sommaire

Récupérer les déchets selon leur nature, les séparer, les trier, des gestes devenus presque familiers pour qui souhaite à la fois redonner une seconde vie à certains objets, certaines matières tout en préservant l'environnement, diminuant ainsi les volumes encore envoyés en trop grand nombre à la décharge ou détruits par incinération.

Geste citoyen, souci de réduire l'empreinte polluante des déchets, protéger les générations futures, des réflexions que l'on est en droit de se faire. Les hommes préhistoriques savaient déjà trier leurs déchets, en les transformant pour fabriquer des armes, des objets utiles et utilisés au quotidien : pourquoi pas nous ?

Un constat pharaonique

D'après le bilan 2012 du commissariat général au développement durable, près de 345 millions de tonnes de déchets sont produits en France, dont 70% issus du secteur de la construction et 10% des ménages. La France, avec ses 5,3 tonnes par habitant se situe au-dessus de la moyenne européenne, qui atteint 4,9 tonnes/ habitant. Parmi ces déchets( ADEM 2007), 12% constitués par les matériaux secondaires et 7% par du verre ont été collectés sélectivement, représentant environ 170 kilos par habitant, avec un total de 11 millions de tonnes.

Qu'entend t'on par déchets ?

  • Les trois principales catégories de déchets sont les déchets putrescibles, les incombustibles non classés (dont 85 % de gravats) et les combustibles non classés avec une règle de trois en matière de matière première secondaire, que constituent les déchets, une fois triés : recycler, réutiliser et réparer.
  • Si la gestion des déchets revient aux collectivités locales, appuyée par une volonté politique, rien ne serait possible en matière de tri des déchets sans la participation individuelle de chacun. En effet, même si le devenir d'une matière, d'un objet est de finir sa course au centre de tri, il convient en amont de bien savoir trier, afin d'éviter à la fois de souiller les produits recyclables et de faire perdre du temps aux employés des centres de tri, tout ceci ayant un coût pour la collectivité. Chaque individu, de par sa participation active, a la capacité d'influer à la fois sur les quantités mais aussi sur la qualité des matériaux collectés.

Une prise de conscience dès l'enfance

Réussir à trier ses déchets pourrait s'apparenter à une vraie pédagogie qui s'inscrit dans le long terme, à commencer dès la maternelle, à travers une sensibilisation déjà suivie dans bon nombre d'établissements. Certaines actions de nettoyage de forêts, de lacs, de plages menées lors des catastrophes climatiques mais aussi à l'occasion d'une colonie de vacances, sous forme de jeu, peuvent contribuer à développer cette fibre du tri parmi les adolescents : des réflexes qui doivent perdurer tout au long de la vie.

Comment faire pour trier ses déchets ?

  • Le plus simple consiste à recourir à plusieurs poubelles ou lieu de stockage chez soi : une sélection à faire entre ce qui est organique, le métal, le plastique, le verre, le carton ou le papier. Le compost représente l'une des méthodes les plus directes pour recycler les déchets alimentaires, à défaut de posséder des poules ou d'élever des cochons !
  • Vient ensuite la démarche qui consiste à apporter les déchets déjà triés au container correspondant, avec encore aujourd'hui malheureusement une mise en place de standards de couleurs au niveau national ou européen trop diversifiés. Pas toujours aisé de s'y retrouver en effet lorsque l'on change de pays voir parfois déjà au sein d'une même région, une uniformisation qui ne peut venir que de la volonté des instances publiques.
  • Certains produits comme les piles, les téléphones, les ordinateurs, les lunettes trouvent preneurs auprès de grandes surfaces ou d'associations qui se chargent ainsi de les envoyer directement dans certains pays démunis ou de leur octroyer une deuxième vie.
  • N'oublions pas aussi que la mise en place de la sélection des déchets permet la création de nombreux emplois, aussi bien au niveau de la collecte, du traitement que du recyclage et de la valorisation : une démarche des plus économiques et citoyennes à la fois.

Une démarche en amont

Diminuer ses déchets passe peut être déjà par une démarche de consommation qui vise à bannir le plus possible les emballages au profit des produits achetés en vrac, à utiliser les batteries rechargeables plutôt que les piles, le cabas plutôt que les sacs plastique pour aller faire ses courses, des exemples parmi tant d'autres que l'être humain de par son imagination et son sens de la responsabilité est capable de déployer : il suffit parfois simplement de montrer l'exemple.

avatar

Département Bien-être & Nutrition

Contactez-nous

Qui sommes-nous ?

Actions solidaires

Vous êtes une association dans le domaine de la santé ? Faites-vous connaître ici.